Partagez
 

 Les Humains (3/4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

The Circle
Messages : 69
Points d'administration : 42


Les Humains (3/4) Empty
MessageSujet: Les Humains (3/4)   Les Humains (3/4) EmptyJeu 19 Déc - 1:28

Humains


Amanda J. Parks Feat. Emily Bett Rickards Libre
S. Samuel Jameson Feat. Jensen Ackles Pris
Taylor M. Parks Feat. André Hamann Libre
Autumn D. Bishop Feat. Jennifer Lawrence Libre


Les personnages prédéfinis peuvent être négociés selon conditions: l'avatar peut être changé si ce n'est pas un avatar déjà utilisé sur le forum (sauf précision NN, pour Non Négociable), l'histoire et le caractère peuvent être complété, pas modifié, mais avec l'accord du staff. Le second nom/prénom peut être changé. Les pouvoirs en revanche ne sont pas négociables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Circle
Messages : 69
Points d'administration : 42


Les Humains (3/4) Empty
MessageSujet: Re: Les Humains (3/4)   Les Humains (3/4) EmptyDim 22 Déc - 1:27

feat. Emily Bett Rickards (NN)Amanda J. Parks
Libre


Nom, prénom: Amanda Jane Parks
Age: 22 ans
Métier: Infirmière
Caractère: Nerveuse, Drôle, Futée, Bornée, Naïve, Gentille, Râleuse, Curieuse.

Amanda Jane. Rare sont ceux qui la nomme par son second prénom qu'elle préfère au premier mais ceux là sont la plupart du temps des gens qui lui sont proche. Elle  est née dans une riche famille de New York, fille d'un financier de Wall Street, cadette d'une fratrie de trois enfants. A l'instar de ses deux frères, elle fut placée dans une école privée dés le départ et suivit un cursus scolaire assez ciblé. L'idéal de son père était qu'elle suive son aîné et lui même dans la société familiale. Elle avait toujours été docile et même si elle avait son petit caractère, n'avait jamais réellement refusé ce futur qui lui tendait les bras mais dont elle ne voulait pas forcément. Bien sur elle appréciait l'argent qu'elle avait à disposition et cette vie facile qu'elle avait, mais elle aspirait à autre chose. Il lui avait fallu se battre pour convaincre son père mais elle avait réussit à obtenir de lui qu'il accepte de la laisser faire une formation d'infirmière. Même sa mère, habituellement effacée, avait prit position en sa faveur et c'est malgré tout fier de sa fille que Mr. Parks avait cédé. Elle aurait voulu faire médecine et à vrai dire l'a étudié une année mais avait finalement préféré le contact privilégié de l’infirmière et du patient.

Deux ans de formation lui avait permit d'obtenir son diplôme à la suite du lycée et c'est à 20 ans tout juste qu'elle s'octroya un peu de repos, profitant de son petit pécule personnel après avoir passé toutes ces années à travailler dur sans se permettre ces vacances qu'elle aurait pourtant pu avoir sans soucis. Elle comptait chercher à se faire engager dans un hôpital l'année suivante mais ses plans furent changés. C'est un beau matin d'été qu'elle reçu la visite d'un homme mystérieux, toquant à la porte de la villa de son père sur l'une des plages du sud de la France. Il ne se présenta pas vraiment mais alla directement au but. Il lui avait proposé un travail, devenir l'infirmière particulière d'un homme dans le coma. Ce n'est pas tant la rémunération conséquente que le mystère qui entourait cet homme qui la poussa à accepter, malgré les conditions non négociables de déménager à la Nouvelle Orléans et de ne rien dire à personne sur les raisons de ce déménagement. Une ville qui aurait l'avantage de ne pas tant la dépayser que ça de son lieu de vacances. Et puis en plus, l'un de ses frères vivait là bas, ça lui donnerait l'occasion de le revoir.

C'est ainsi qu'elle se rendit à la Nouvelle Orléans. Quelle ne fut pas sa surprise en découvrant que l'homme dans le coma dont elle devait s'occuper était en fait un bébé de peut être quelques mois. Elle avait demandé des explications bien sur mais l'homme qui lui avait confié ne lui avait rien dit d'autre que d'être patiente et qu'elle comprendrait. Autant le dire clairement, un bébé qui devient un homme en à peine quelques mois c'était loin d'être de son domaine mais elle resta tout de même autant par curiosité pour ce phénomène que par le fait qu'elle ne pouvait se résoudre à abandonner ce comateux à quelqu'un d'autre.

Elle ne comprend pas. Elle a passé plusieurs mois à prendre soin de cet homme dont elle ne sait rien et veut des réponses. Enfin il se réveillera et il lui apprendra. Enfin elle apprendra et comprendra.


Thomas S. O'Connell - Amanda ne sait rien d'Asiel et ça l'arrange mais il ne souhaite pas pour autant couper les ponts, il veut surveiller le Premier de loin. Une rencontre est obligatoire dans ses conditions. Amanda est obsédée par cet homme, elle le cherche sans le trouver, il le sait, il l'évite, mais pour combien de temps...

John Smith - Elle a pour lui des sentiments contradictoires: une attirance physique irrévocable mais des sentiments plus fraternel qu'amoureux. Elle a prit soins de lui depuis qu'il est bébé et même si son développement a été extrêmement rapide, elle s'est beaucoup attaché à lui. Il est comme un frère qu'elle veut apprendre à connaitre et qui la fascine autant pour lui même que pour l'univers qui l'entoure.

Desmond G. Parks - Amanda est la petite sœur de Desmond, il l'a toujours protégé en tant que son grand frère et Mael doit tenir cet engagement ne serait ce que pour le paraître. Il ne l'a jamais rencontré mais avec son arrivé dans cette nouvelle ville, ce n'est qu'une question de temps.

Taylor M. Parks -  Ils sont frère et soeur et ils s'adorent. Elle a toujours aimé parler avec lui, il était le seul a avoir un esprit réellement ouvert, libre. Son départ a été dur mais maintenant qu'Amanda est à la Nouvelle Orléans, il a hâte de la retrouver, de lui montrer ce qu'il est devenu et ce qu'il fait maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Circle
Messages : 69
Points d'administration : 42


Les Humains (3/4) Empty
MessageSujet: Re: Les Humains (3/4)   Les Humains (3/4) EmptySam 28 Déc - 0:53

feat. Jensen AcklesS. Samuel Jameson
Pris


Nom, prénom: S. Samuel Jameson
Age: 33 ans
Métier: Écrivain
Caractère: Lunatique, Bon, Alcoolique, Inspiré, Méfiant, Amical, Morbide, Croyant.

S. Samuel. Ce n'est pas ce que l'on pourrait croire. Samuel est un nom d'emprunt, celui par lequel il a choisit qu'on l'appelle. Le S n'est qu'une lettre, l'initiale de son prénom véritable, celui qu'il n'a jamais connu. Il l'a longtemps cherché mais n'a jamais pu savoir, son tout premier parent, le prêtre, étant le seul a le connaitre. C'est ainsi qu'il se nomma Samuel depuis son enfance. D'ailleurs, elle ne fut pas parfaite. Abandonné à la naissance dans une église, il fut élevé durant ses premières années par le prêtre avant d'être finalement envoyé dans un orphelinat pour garçon à l'âge de 4 ans quand le religieux fut décéda d'une crise cardiaque. Il y resta jusqu'à ses 18 ans sans que jamais aucune de ses familles d’accueils ne le gardent plus de quelques semaines, effrayées par cet étrange garçon. Depuis tout jeune, il est sujet à des visions, des hallucinations aussi étranges qu'improbables en passant par les tortures sanglantes, les meurtres et les petites sphères avec des ailes. Ses hallucinations glauques n'aidaient pas à son intégration. Elles ne surviennent pas par crise, c'est quelque chose de constant, de passif, et qui n'a pour lui que peu de sens la plupart du temps.

Il vécu donc seul en quelques sortes jusqu'à ce qu'il puisse finalement partir. Se trouvant un petit appartement à Las Vegas et un boulot d'à point pour commencer. Le soucis c'est qu'en grandissant, ses hallucinations prenaient de plus en plus de place dans sa vie au point qu'il devait les écrire pour se débarrasser des images et des migraines mais bien vite, aux alentours de ses 25 ans, il dû ajouter à ça d'autres solutions. D'abord la drogue, pas son truc, puis finalement l'alcool qu'il adopta de façon durable, seul moyen de calmer les migraines. Il aurait pu se rendre dans un hôpital pour se faire aider mais personne n'était assez proche de lui pour l'y pousser et il ne voulait certainement pas qu'on l'enferme, il en avait déjà eu assez avec l'orphelinat et tant qu'il pouvait se gérer, il éviterait ça. Ne pouvant garder un job fixe avec ce train de vie, il décida d'exploiter ses écrits salvateurs et d'en faire des romans qu'il fit publier. Il fallut du temps, quelques années dures à vivre, mais ça paya. Oh il n'est pas riche, mais il peut vivre assez confortablement.

Avec l'argent qu'il reçu au début il déménagea à la Nouvelle Orléans, espérant pouvoir se fondre dans la masse. Continuant d'écrire ses pensées morbides, de les publier, il loue actuellement un appartement en ville et vit plutôt bien malgré qu'il soit un stéréotype de l'écrivain alcoolique sauf que dans son cas, ce n'est pas la dépression qui le pousse à boire.


Helena C. Blackwood - Barmaid, elle est devenue la confidente de Samuel par la force des choses, du moins de son emploi. Il a jeté son dévolu sur ce bar et on sait tous que les gens parlent au barman. Elle l’apprécie mais n'aime pas le voir constamment entrain de boire autant qu'elle s'inquiète pour ces hallucinations dont il lui parle parfois. Elle ne souhaite que l'aider mais ne veut pas non plus s'embourber dans une cause perdue.

Taylor M. Parks - Entre hommes d'imagination on se comprend. Leur rencontre est récente et s'est déroulée autour d'un verre dans un bar. D'abord chacun de leurs côtés, ils ont finalement sympathisé après un malencontreux accident de verre renversé. Malgré la différence d'âge, Parks est pour Samuel ce qui se rapproche le plus d'un ami et inversement, cette amitié naissante avec Samuel plait beaucoup à Taylor.

Riley D. Livingston - Riley n'est pas amoureux d'Helena mais demeure en lui une certaine jalousie, on ne touche pas à son territoire. Alors quand il voit Samuel toujours au comptoir entrain de parler avec elle, il ressent une certaine inquiétude. Ils ne se sont jamais réellement parlé, un bonjour froid la plupart du temps, mais Riley n'aime pas Samuel, il le trouve bizarre. Samuel ne fait pas attention à Riley de son côté, cette tension lui passe au dessus, trop occupé à tenter de survivre à coup de bouteilles vidées, surtout qu'il n'est amoureux d'elle.

Informations importantes: Ses hallucinations sont incurables, il aura beau tout faire, il ne pourra pas s'en débarrasser, éventuellement en diminuer l'intensité et les conséquences. Bien sur, il ne sait rien de ce petit détail donc il peut toujours essayer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Circle
Messages : 69
Points d'administration : 42


Les Humains (3/4) Empty
MessageSujet: Re: Les Humains (3/4)   Les Humains (3/4) EmptySam 4 Jan - 22:54

feat. André HamannTaylor M. Parks
Libre


Nom, prénom: Taylor Miles Parks
Age: 25 ans
Métier: Artiste sculpteur
Caractère: Fêtard, Séducteur, Caractériel, Artiste, Borné, Insouciant, Rancunier, Infidèle.

Taylor est le second enfant des Parks, riche famille de New York dont le père est un financier de Wall Street. Il fut scolarisé dans une école privé dés le début et ne quitta pas ce secteur là jusqu'à la fin du lycée. Pourtant intelligent, Taylor était restait tout juste dans la moyenne et l'uniforme comme le costume que son père lui promettait n'était vraiment pas son truc. Il ne voulait pas de cette vie là. C'est durant l'année de ses 20 ans, quand la pression paternelle se fit trop forte, qu'il explosa. Loin d'être diplomate, il partit de chez ses parents en claquant la porte pour ne plus jamais y revenir et même s'il gardait un contact presque secret avec le reste de la famille, il était hors de question qu'il parle à son père. Il y avait eu une cassure ce jour là.

Il voyagea un temps à travers les Etats-unis avant de finalement poser ses valises à la Nouvelle Orléans, l'atmosphère festive qui y régnait lui plaisant beaucoup. Démarrant ici une nouvelle vie à sa convenance, il entra à l'université, en Art plus précisément, payant une partie de ses études en travaillant comme mannequin pas toujours très habillé, et entama ensuite sa vie d'artiste. Amateur d'art de tout type, il s'est spécialisé dans la sculpture qui est son occupation principale même s'il travaille en parallèle comme photographe de mode en attendant de pouvoir exposer et vendre ses œuvres. Son père lui aillant coupé les vivres, il doit économiser la somme d'argent malgré tout conséquente qu'il a encore en sa possession. Pourtant ce n'est pas du travail pour lui, la sculpture étant une passion et la photographie étant aussi un bon moyen de faire des rencontres autant intéressantes que divertissantes, surtout que ses sculptures sont faites à partir de modèles donc c'est parfait pour en trouver. Il s'amuse beaucoup finalement et gagner de l'argent en s'amusant est selon lui une vie de rêve. Même si sa vie de rêve ne paye pas beaucoup, elle lui suffit et il ne l'échangerait pour rien au monde. Reste à voir si se sera de l'avis de tout le monde... Quoi qu'il se fiche de l'avis des autres.


Amanda J. Parks - Ils sont frère et soeur et ils s'adorent. Elle a toujours aimé parler avec lui, il était le seul a avoir un esprit réellement ouvert, libre. Son départ a été dur mais maintenant qu'Amanda est à la Nouvelle Orléans, il a hâte de la retrouver, de lui montrer ce qu'il est devenu et ce qu'il fait maintenant.

Desmond G. Parks - Taylor et Desmond sont frères. Le départ houleux du plus jeune a laissé une impression amère à Desmond qui ne le comprend pas. Quitter la société et leur famille pour de l'art? N'importe quoi. Il aime son frère mais lui en veut un peu. Mael débarquant dans ce corps ne voit que le point négatif et cette colère envers Taylor. Les retrouvailles approchent.

S. Samuel Jameson - Entre hommes d'imagination on se comprend. Leur rencontre est récente et s'est déroulée autour d'un verre dans un bar. D'abord chacun de leurs côtés, ils ont finalement sympathisé après un malencontreux accident de verre renversé. Malgré la différence d'âge, Parks est pour Samuel ce qui se rapproche le plus d'un ami et inversement, cette amitié naissante avec Samuel plait beaucoup à Parks.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The Circle
Messages : 69
Points d'administration : 42


Les Humains (3/4) Empty
MessageSujet: Re: Les Humains (3/4)   Les Humains (3/4) EmptyMer 22 Jan - 23:38

feat. Jennifer LawrenceAutumn D. Bishop
Libre


Nom, prénom: Autumn Destiny Bishop
Age: 24 ans
Métier: Sans emploi, journaliste avant son internement.
Caractère: Instable, Agressive, Insolente, Curieuse, Sensible, Méfiante, Paranoïaque, Impudente, Franche.

L'histoire de l'aînée des Bishop n'est pas ce qu'il y a de plus palpitant. Durant les 23 premières années de sa vie, la jeune femme avait grandi au milieu d'une famille classique, elle avait eu quelques petits copains quoique jamais de relations sérieuses, un cercle d'amis et elle avait persévéré dans le domaine dans lequel elle avait toujours rêvé de travailler un jour, le journalisme. Durant tout le long de ses études, elle travailla d'arrache-pied pour y parvenir.

Le jour où elle obtint son premier emploi dans ce domaine, Autumn invita sa sœur cadette pour fêter cette bonne nouvelle. La soirée se passa bien jusqu'à ce qu'elles se fassent agresser par un homme. Alors qu'elle voulu fuir, Siobhan s'attaqua à ce dernier en le mettant hors d'état de nuire avec une facilité déconcertante. Quelque chose clochait surtout que la jeune femme savait qu'il y avait des gens jurant que des êtres surnaturels habitaient ce monde. Au lieu de lui poser des questions, elle lui hurla de ne pas s'approcher et ce fut quelques jours plus tard que la mortelle dû être internée de force dans un institut psychiatrique, car sa santé mentale se dégradait à vue d’œil.  

Durant un an, Autumn fut obligée de vivre dans un asile et de suivre des séances avec le Dr Abernathy, une psychiatre qui, sans qu'elle ne le sache, prenait un malin plaisir à empirer sa situation au point que sa propre personnalité devenait méconnaissable, même pour ses proches. Pendant son internat forcé, la pauvre mortelle nourrissait une haine destructrice envers celle qui se disait être Siobhan. Quand elle put enfin sortir après une année entière, elle fut tout de même obligée de continuer ses séances de thérapie avec Kate qui lui conseillait de couper les ponts avec sa famille. Depuis son retour dans le monde ''réel'', Autumn ne veut plus prendre contact avec sa famille et encore moins avec sa petite sœur sous peine de vouloir la tuer. Aujourd'hui, la jeune femme vit presque comme un ermite...


Siobhan N. Bishop - Depuis leur tendre enfance Autumn et Siobhan ont toujours été proches, l'une protégeant l'autre sans hésiter et aucun secret n'existait entre elles. Jusqu'à un certain point, elles avaient un caractère similaire jusqu'à un soir fatidique. Lorsque Abbie avait prit possession du corps de sa petite sœur, Autumn avait remarquée quelques changements sans pour autant s'en alarmer, mais le soir où elle vit Siobhan maîtriser un homme sans aucune difficultés et d'user de capacités surhumaines, l'humaine pris peur. Elle avait entendu parler de ces rumeurs comme quoi d'étranges créatures peuplaient le monde, mais ils étaient jugés fous. Maintenant qu'elle en avait la preuve sous les yeux, elle ne voulait plus que sa sœur s'approche d'elle. Aujourd'hui, Autumn hait sa petite sœur au point de souhaiter la voir morte. Du côté d'Abbie, elle culpabilise en se demandant s'il n'y a pas un moyen d'arranger les choses.

Kate E. Abernathy - Pour Aslinn, cette petite humaine lui appartient et ce jusqu'à ce qu'elle décide que sa vie peut s'éteindre. Lorsqu'elle la vit pour la première fois, pratiquement en pleine crise lors de son internat forcé à l'asile, la Démone avait vu là une occasion de jouer avec la psychologie humaine afin de voir jusqu'où elle pouvait la détruire en passant tout de même pour le personnage ''gentil'' de l'histoire. Pour Autumn, le Dr Abernathy n'est qu'une psychiatre qui cherche à l'aider, mais qui a réussi à gagner toute sa confiance puisqu'elle ne l'a pas jugé comme folle lorsqu'elle a abordé le sujet des Anges et des Démons. La jeune femme ne voit pas encore que sous ce masque qui se veut rassurant se cache un véritable monstre prêt à détruire chaque parcelle de son âme...

Allison H. Ryder - Une pauvre folle, c'est ce qu'aurait pu penser Allison face à cette femme en pleine crise au beau milieu de la rue en train de hurler que les Anges et les Démons existaient réellement dans leur monde. Ne pouvant la laisser là en train d'attirer l'attention de tous les passants, elle tenta de la calmer et de comprendre la situation. Enfoncée dans son délire paranoïaque, Autumn trouva le moyen de lui filer entre les doigts, croyant dur comme fer que cette ''gentille femme'' était une vilaine créature voulant la tuer ou pire encore. Depuis ce jour, Allison tente de retrouver cette étrange personne, car même si elle semblait folle au premier abord, ses propos n'étaient dénués de sens.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Les Humains (3/4) Empty
MessageSujet: Re: Les Humains (3/4)   Les Humains (3/4) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Humains (3/4)


 Sujets similaires

-
» Chouette, des humains !
» Défi de Goulven au profit du don d'organes et de tissus humains
» Les Humains, tout ce que vous devez savoir
» Le travail réclame l'élite des humains ▬ Lilian
» Runewars, conquête med-fan
Page 1 sur 1


+
Magna Trinitas :: 
Magna Trinitas
 :: Everyone has a place. :: 
Personnages prédéfinis